Pérou – Huaraz – La cordillère blanche

Classé dans : Notre journal, Pérou | 0

C’est un de ces points, placés sur la carte en préparant notre voyage, que j’avais vraiment hâte d’atteindre. Une cordillère de sommets enneigés qui culminent à 6000m, au beau milieu du Pérou.

Encore une fois, le bus de nuit fut tout sauf reposant, nous arrivons donc bien fatigués à Huaraz. À cela s’ajoutent les 3000m d’altitude, qui se font tout de suite ressentir; nous avons besoin de nous acclimater!
Pour ce faire, après avoir pris conseil à la Casa de los Guías, nous partons dès le lendemain pour grimper à la lagune Churrup, déjà à 4700m de haut. (Voir info pratiques pour y aller sans guide).
On y trouve quelques beaux paysages et la marche ne présente pas de vraie difficulté technique, si ce n’est un petit passage où des cordes déjà installées sont nécessaires pour poursuivre. En haut, on s’acclimate!

Nous partons ensuite à l’assaut du Trek de Santa Cruz, le plus connu de la région, de 3/4 jours et 2/3 nuits en tente. Comme nous sommes très courageux mais pas complètement téméraires, nous prenons l’option avec cuisinier et ânes pour transporter le matériel. Pour 100$ les 3/4 jours tout compris, c’est un luxe que l’on peut se permettre.
Les paysages sont à la hauteur de nos espérances. Et ce, dès le trajet en bus, où nous passons à côté du rocher dont la Paramount s’est inspirée !

Au début du chemin, quelques jolies maisons perdues dans la montagne. Seule ombre au tableau, tous les gamins se jettent sur nous en demandant des gâteaux et des sous. Il faut croire que le passage trop fréquent de touristes perturbe la spontanéité des rencontres, dommage.

Une fois engagés en montagne, nous ne croisons plus que des lamas et un chien qui nous suivra jusqu’au bout du périple.

Le trek culmine à 4700m, cela reste donc une bonne marche d’acclimatation, même si on sent évidemment les effets de l’altitude. Quoi qu’il en soit, une fois en haut, on a le sourire.

Les campements sont assez haut, entre 3900m et 4200m, mais ni le froid ni l’altitude ne nous empêchent de passer de bonnes nuits.

Sentant la fin approcher, nous optons pour une dernière grosse journée afin de boucler le trek en trois jours. Parce que bon, la tente c’est bien mais un lit c’est mieux. On aurait adoré aussi une douche chaude à l’arrivée, mais ça ne court pas vraiment les rues ici malheureusement!

Infos pratiques :
– Laguna Churrup : un bus part le matin à 7h de la station service qui se trouve au croisement de Gamarra et Raymundi. Il s’appelle « Colectivo to Pitec ». Arrivez à l’avance pour être sûr d’avoir des places. Prenez 2L d’eau par personne. La navette attend en haut, et si vous traînez un peu trop pas d’inquiétude, nous on en a pris une autre au retour.
– Meilleure pizza (vraiment folle) : Mi Comedia.

Laissez un commentaire